Bonne fête des secrétaires, nos précieuses adjointes!

Dans: Éditoriaux, Style de vie

Cette semaine est l’occasion de souligner le travail de nos collaboratrices administratives. Celles qui nous offrent chaque jour leur sourire, leur entraide et leur savoir. Celles sans qui, … bien, … on ne veut juste pas l’savoir!

Elles entrent dans nos vies professionnelles et deviennent, au fil du temps, des bras-droits indispensables.

Elles sont là dans les situations d’urgence. Elles portent notre fardeau avec nous.  Et font tout pour aider, nous en libérer.

Quelle chance de pouvoir compter sur de telles professionnelles. Dont le souci du détail et l’initiative facilitent notre vie, optimisent le travail et en augmentent la qualité.

C’est un privilège d’avoir de telles collaboratrices dans nos vies. Qui décèlent, anticipent et répondent avec efficacité aux besoins de l’équipe. Qui se démarquent par leur discrétion et leur compréhension. Qui assurent l’excellence des documents produits. Qui représentent l’image de notre entreprise en veillant aux communications et à l’accueil des clients et partenaires de manière impeccable.

La semaine des secrétaires et du personnel de soutien administratif a lieu du 23 au 29 avril. La Journée internationale des secrétaires, quant à elle, a lieu le mercredi 26 avril. Saisissons donc cette occasion pour leur dire merci. Et leur avouer que leur contribution quotidienne fait toute la différence.

Bonne fête des secrétaires!

 

Source photo : www.topsy.one

Julie Morin

J'envie les héroïnes de films d'action pour leur vie de luxe, leurs habiletés de cascadeuses, leurs talents de séductrice et périples au-travers le monde ... Moi, j'habite un bungalow en banlieue, j'ai toujours mal à quelque part (l'approche de la quarantaine, quoi!), avec le même homme depuis 17 ans, et mère de deux pré-adolescents. On est loin d'un film de Lara Croft! De toute façon, je n'aurais pas les nerfs d'acier requis. J'angoisse ben trop. D'ailleurs, le qualificatif trop m'est souvent attribué. Trop émotive, trop susceptible. Je parle et je rie trop fort (ce qui énerve royalement les deux pré-ados, qui ont honte même dans notre salon). À l'inverse, ça m'en prends pas trop pour être heureuse. Un souper au restaurant, un bon livre, un verre de vin, rire en famille, apprendre, découvrir et écrire.