Chacun de mes pas étaient pour toi…

Dans: Éditoriaux

Cette année, je suis partie à la découverte du Pérou. Armée de mon sac à dos, je savais que ce voyage serait plus physique que mes dernières aventures. Je m’étais bien préparée et pourtant… Avant même mon désir de voir une des sept merveilles du Monde, soit le fameux et mystérieux Machu Picchu, j’allais avant tout pour voir de mes propres yeux les énigmatiques « Rainbow Montains ». Ces montagnes que j’avais vu à quelques reprises sur des photos de voyage partagées sur les réseaux sociaux et qui avaient l’air d’un mystère pour plusieurs. D’ailleurs, plusieurs gens de mon entourage ignoraient totalement l’existence de cette merveille. Le seul hic ? La montagne se situe à 5 100 mètres d’altitude ! Pour vous mettre en contexte, l’air est très rare à ce niveau et les différents maux reliés à cette condition se font grandement ressentir. Ok, ce n’est pas l’Everest, le plus haut sommet du monde avec son 8 850 mètre au dessus du niveau de la mer, mais pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde incluant moi, c’est déjà un exploit!

J’avais la poitrine compressée, je vomissais à chaque 10 pieds et la tête me tournait. La montée fut extrêmement pénible, mais ces montagnes étaient un rêve pour moi. Mon corps me lâchait, je ne me sentais pas bien et j’étais épuisée de cette montée. Physiquement et mentalement, je ne fonctionnais plus. C’est à ce moment que j’ai dit à mon amoureux que j’abandonnais, à 200 mètres de mon but.

Ça réponse m’a troublée. Il m’a simplement dit de penser quelques secondes à mon ami Aurélien. Il m’a simplement fait réfléchir que lui aussi aimerait avoir la capacité de monter une montagne à nouveau. Il m’a juste ouvert les yeux sur la chance que j’ai d’être en santé et d’avoir la capacité de marcher…

Auré est un être exceptionnel et tellement inspirant. En 2010, un terrible accident de travail a failli lui coûter la vie. Il travaillait à la production d’asphalte à St-Hubert lorsque l’accident est survenu.  Il a dû replacer une plate-forme qui ne fonctionnait pas dans un dépoussiéreur et, pour se faire, il s’est introduit à l’intérieur. Je vous épargne les détails, mais le malheur l’a frappé de plein fouet. Mon ami a eu une partie des deux jambes amputées. Malgré ce terrible événement, il a décidé de foncer dans la vie comme s’il n’avait pas de lendemain. Toujours souriant et positif, il s’occupe de ses deux garçons de façon exemplaire. Et comme si son courage et sa persévérance n’étaient pas assez pour lui, il est maintenant hockeyeur pour l’équipe Canada ! Rien de moins.

14292232_10154167448828171_4587106434656824563_n

Pour revenir à ma petite histoire, cette prise de conscience m’a donné la force nécessaire pour chacun de mes pas vers l’ascension de mon rêve. Auré, mon ami, je l’ai fait en pensant à toi. Tu m’as inspirée et tu m’as fait réaliser de la chance que j’ai de pouvoir mettre un pied devant l’autre chaque jour. Nous marchons de façon mécanique, sans y réfléchir, jusqu’au jour que nous réalisons que c’est un privilège. Aurélien, tu es inspirant, courageux et ta détermination est remarquable. Cette montée, je l’ai fait en pensant à toi, pour toi.


Julie Pinsonneault

Julie est une touche-à-tout qui est guidée par ses passions et une soif de connaissances constante. Elle contemple la vie avec des yeux d’enfants et s’émerveillent devant tout. Grande voyageuse, Julie est une fonceuse, passionnée et rêveuse. Le monde est grand, et jour après jour, elle essaie de se l’approprier peu à peu. Née d’une famille d’agriculteurs et diplômée en communication, elle passe des bottines aux talons le temps de le dire. Julie veut laisser sa trace, empreinte de positivisme.


Vous pourriez aussi aimer