Comment la photographie a changé ma vie

Dans: Divertissements, Santé et bien-être, Style de vie

Il y a de ces passions qui façonnent notre quotidien et le rende agréable. Il y en a qui changent littéralement notre vie. C’est le cas pour moi avec la photographie.

Déjà, petite, j’étais fascinée par les vieux portraits de mes grands-parents qui ornaient le mur du salon de ma grand-mère. En noir et blanc, dans un beau cadre ovale, ils avaient l’air si sérieux, et si jeunes.

Je me souviens avoir été subjuguée par une photo de coucher de soleil trouvée dans une enveloppe kodak. Ces photos gratuites qu’on nous donnait avec le développement d’un film. Je me rappelle l’excitation qui me prenait avant d’ouvrir l’enveloppe pour découvrir les clichés pris par mes parents.

J’étais aussi fascinée par l’appareil Pentax de mon père qui semblait compliqué et surtout, intouchable.

Puis, j’ai commencé à prendre mes propres photos dans la vingtaine, surtout en voyages. Tout d’abord avec un petit Olympus, puis avec des modèles de plus en plus sophistiqués.

Il y a cinq ans, j’ai appris qu’on pouvait vendre nos photos sur des sites internet de banques de photos libres de droits. J’ai tenté ma chance. On me demandait 10 de mes plus belles photos. Si elles étaient acceptées, je pouvais me créer un portfolio et les vendre pour des peanuts. C’est là que j’ai commencé à comprendre ce qui faisait une bonne photo. Le focus, le bruit, la prise de vue, la netteté, le sujet, l’éclairage, tous ces aspects commencèrent à prendre leur importance.

J’ai commencé à suivre des cours, à me renseigner sur le net, à perfectionner ma technique. Et tout ce temps, mon regard sur le monde a commencé à changer. Toujours à l’affût d’une photo magique, je regardais les choses du point de vue de la photographe. Je recherchais la beauté d’un visage, d’un paysage, d’un objet. Même le laid a commencé à m’intéresser. Les graffitis, les ruines, les ruelles. J’y trouvais immanquablement quelque chose de beau.

J’ai joué avec les techniques, puis j’ai découvert le côté artistique de la photographie. Les effets spéciaux, les mises en scène, les jeux de lumière. Cinq ans plus tard, j’ai des portfolios d’un millier de photos dans plusieurs compagnies. J’en vends tous les jours pour des sommes ridicules, mais c’est la gratification instantanée. Des designers choisissent mes photos pour leurs articles, leur site web, leurs magazine. Et ça me flatte, je l’avoue. Parce qu’ils ont le choix parmi des millions de photos et qu’ils choisissent parfois les miennes.

Avec la photographie, c’est tout mon regard sur le monde qui a changé. C’est une nouvelle appréciation de la beauté du monde qui est née. Chaque coucher de soleil est unique quand on prend le temps de l’observer. Chaque visage a sa beauté. Il s’agit de trouver le bon angle, le bon détail, la bonne lumière. Chaque objet a son histoire ou fait remonter en nous notre propre histoire. Un vélo, une fleur, une balançoire, tous ces objets nous rappellent notre enfance, des jours heureux. Font remonter à la surface, des émotions, des souvenirs enfouis.

Pas besoin de voyager loin pour faire de bonnes photos. C’est souvent juste devant nous, chaque jour, qu’on trouve notre inspiration. Il s’agit de sortir marcher et soudainement, les opportunités abondent.  Oui, voir la vie à travers ma lentille a changé ma vision du monde, pour le mieux.

Je vous propose ici quelques-uns des regards que j’ai posés sur ce qui m’entoure.

san franciscoSan Francisco

Antigua

Antigua

Alaska

Alaska

st-ignace

St-Ignace-de-Loyola, Qc

 


Sophie Vigneault

Sophie jongle plusieurs passions à la fois. Directrice d’école le jour, elle est aussi photographe, blogueuse, et nouvellement propriétaire de la boutique vintage « Les Rescapés », à Sorel-Tracy. Ses nombreux voyages l’ont inspirée à développer sa passion pour la photographie. Elle oeuvre maintenant comme collaboratrice pour plusieurs agences d’images, en plus d’avoir son propre site de photos : http://sophie-vigneault.artistwebsites.com/ . Joignant son amour pour l’écriture et les voyages, elle a aussi collaboré avec La Presse et Clin d’œil pour des articles de voyages. Enfin, elle s’est lancée dans une nouvelle aventure mêlant le recyclage, la mode et le vintage pour ouvrir sa propre petite boutique appelée Les Rescapés. C’est avec enthousiasme qu’elle prête sa plume à Talons Passions, une équipe de femmes dynamiques et talentueuses!


Vous pourriez aussi aimer