Eille, la mère! C’est toi l’boss! Fais-toi respecter!

Dans: Santé et bien-être, Trucs et astuces

Les voyez-vous ces femmes intelligentes, fortes et ambitieuses, se faire bosser par leur enfant? Êtes-vous l’une d’entre elles? Arrêtez-moi ça au plus vite! Pour votre santé mentale, et celle de votre progéniture. Vous devez assumer votre rôle de parent. Vous n’êtes pas l’amie de votre enfant, et surtout pas leur serviteur!! Vous êtes la maman. Et vous devez vous faire respecter. Les enfants encadrés sont plus heureux. Et les parents écoutés aussi.

Faute de mode d’emploi, voici quelques conseils :

Essayer de ne pas crier.

Je l’sais, c’est tough. Parfois impossible.

Mais sachez que quand vous criez, votre enfant ne vous entend plus. Il vous voit pogner les nerfs. Et le message passe pu pantoute. Vous n’avez pas l’air crédible, de faire du sens ou de communiquer quelque chose d’important à retenir. Vous avez l’air en furie. Et le trois quart du temps, vous regrettrez vos cries.

Allez droit au but.

Utilisez le moins de mots possibles. Dites clairement ce à quoi vous vous attendez, la consigne à respecter, sans embarquer dans un long préambule. Le moment où vous aurez son entière attention est limité. Utilisez-le efficacement.

Mettez-vous à leur hauteur, regardez les dans les yeux, et dites ce que vous avez à dire. Simplement.

Lâchez les 5-4-3-2-1!

D’où vient cette idée de merde que votre enfant a le droit de NE PAS vous écouter du premier coup? Voyons dont, ça ne fait pas de sens. Je parle, tu écoutes et tu réagis. Toute suite. Pourquoi laisser une période prédéterminée de désobéissance? Pourquoi arrêter de sauter sur le divan à 1 si je peux me rendre à 5?

Source : www.radioalgerie.dz

Respectez vous-mêmes vos conséquences.

Ça sert à quoi de dire à votre enfant que s’il ne se calme pas vous allez quitter le souper chez mamie? Avez-vous vraiment l’intention de quitter? Si la réponse est non, c’est la mauvaise conséquence à utiliser pour son mauvais comportement. Si vous ne comptez pas l’utiliser, c’est une menace vide. Utilisez plutôt une conséquence réaliste. Genre pas de dessert, ou pas de tablette pendant une heure. Et si vous devez en arriver là, utilisez-la cette conséquence. Ça ne fait plaisir à personne, mais ça vous donne toute la crédibilité et l’autorité qui doit vous revenir pour les prochaines consignes que vous aurez à faire respecter.

Vous êtes le boss. Agissez comme tel.

Vous êtes la mère. Vous n’êtes pas l’égal de votre enfant. Vous n’avez pas à négocier avec lui. Vous n’avez pas à accepter un manque de respect à votre égard. Jamais. Vous n’êtes pas obligé d’expliquer vos demandes ou décisions. « Parce que maman en a décidé ainsi. » est une réponse toute à fait acceptable pour vos jeunes enfants. Et éviter de formuler votre consigne sous forme de question, du genre « Viens-tu prendre ton bain, chéri? ». Euh… qu’est-ce qui arrive s’il dit non? Il doit y aller pareil, n’est-ce pas? Donc la décision ne lui revient pas.

 

Assumez ce rôle d’autorité et votre famille en sortira gagnante! Et une fois ce rôle bien établi, vous aurez beaucoup plus d’énergie pour savourer la vie avec votre enfant, tout simplement!

 

L’image de couverture provient du site www.lartdetreparent.com.

 


Julie Morin

J'envie les héroïnes de films d'action pour leur vie de luxe, leurs habiletés de cascadeuses, leurs talents de séductrice et périples au-travers le monde ... Moi, j'habite un bungalow à Saint-Jean-sur-Richelieu, j'ai toujours mal à quelque part (l'approche de la quarantaine, quoi!), avec le même homme depuis 17 ans, et mère de deux pré-adolescents. On est loin d'un film de Lara Croft! De toute façon, je n'aurais pas les nerfs d'acier requis. J'angoisse ben trop. D'ailleurs, le qualificatif trop m'est souvent attribué. Trop émotive, trop susceptible. Je parle et je rie trop fort (ce qui énerve royalement les deux pré-ados, qui ont honte même dans notre salon). À l'inverse, ça m'en prends pas trop pour être heureuse. Un souper au restaurant, un bon livre, un verre de vin, rire en famille, apprendre, découvrir et écrire.