Facilitons-nous la vie!

Dans: Éditoriaux, Trucs et astuces

On se court après la queue toute la semaine.

On fait le lavage, on fait le lavage, on refait le lavage, pis on refait le lavage.

On gère les leçons, les rendez-vous et les repas.

Notre summum du bonheur c’est s’réveiller le matin en panique d’avoir passé tout drètte. Pis s’rappeler qu’on est samedi. Malade.

Ben justement, parlons-en du samedi. Pis du dimanche tant qu’à y être.

Oui, je l’sais, ce sont les deux plus belles journées de la semaine.

Mais  en plus, elles peuvent contribuer à faciliter nos vies et nous permettre de moins courir pendant les 5 autres jours de la semaine dont le premier est le pire supplice de l’humanité (le fucking lundi d’marde). J’appelle ça les 2 b.a. bouffe de la fds.

Le premier des cinq trucs facilitateurs de vie de fou, que tu pourras adopter à ta guise :

Les 2 bonnes actions de bouffe de la fin de semaine

2 jours, 2 b.a. Oui, t’as le l’temps. Une par jour. That’s it. Suffit de choisir deux actions qui te permettront de sauver du temps et aider à la routine alimentaire de semaine. Fais des muffins. Coupe des légumes en lanières. Fais des œufs durs. Prépare une salade de macaroni. Choisis-en deux. Pis fais-les. Ça l’air de rien mais j’te jure que le muffin dans boite à lunch pis les légumes dans l’assiette le soir, ben, ça soulage un peu la charge.

Essayez-le. Vous allez peut-être vous rendre à 4.

Les lunchs la veille

Le matin, c’est chiant. Déjà qu’il faut se lever. Pis à défaut de vouloir s’acheter nos dîners quotidiennement, ben faut s’faire un maudit lunch plate. Faites-le dont la veille. Vous allez vous remercier le lendemain. Pis tant qu’à vouloir vous aider, préparez dont la cafetière.

Utilise un agenda

Au bureau : un agenda papier pis ton agenda électronique. À la maison, un gros calendrier que tu peux écrire dessus pis effacer. Le top, c’est d’avoir le tableau de liège en dessous pour y épingler vos notes importantes. Nos engagements et obligations visuellement rassemblés au même endroit. On voit. On planifie mieux. On angoisse moins.

Qu’est-ce qu’on mange?

Sachez c’que vous ferez comme souper la semaine. Faites votre épicerie en fonction de cette planification. Et pensez à dégeler la veille!

Une femme de ménage

Je l’sais, je l’sais, c’est l’fucking gros luxe. Mais si t’as 50 piasses à mettre pour de l’alcool (euh, oui), t’as 50 piasses à mettre pour éliminer les planchers et les toilettes de tes tâches ménagères. Ça aide beaucoup. Certaines vont jusqu’à faire le ménage avant que leur femme de ménage arrive! Chose certaine, ce qu’elle fait, tu n’as pas à l’faire.

 

Crédit photo de couverture : www.alphamon.com


Julie Morin

J'envie les héroïnes de films d'action pour leur vie de luxe, leurs habiletés de cascadeuses, leurs talents de séductrice et périples au-travers le monde ... Moi, j'habite un bungalow en banlieue, j'ai toujours mal à quelque part (l'approche de la quarantaine, quoi!), avec le même homme depuis 17 ans, et mère de deux pré-adolescents. On est loin d'un film de Lara Croft! De toute façon, je n'aurais pas les nerfs d'acier requis. J'angoisse ben trop. D'ailleurs, le qualificatif trop m'est souvent attribué. Trop émotive, trop susceptible. Je parle et je rie trop fort (ce qui énerve royalement les deux pré-ados, qui ont honte même dans notre salon). À l'inverse, ça m'en prends pas trop pour être heureuse. Un souper au restaurant, un bon livre, un verre de vin, rire en famille, apprendre, découvrir et écrire. 


Vous pourriez aussi aimer