Faites taire cette tondeuse!

Dans: Éditoriaux

Ah le bonheur! Vous vous installez un samedi ou un dimanche vers 16h30, sur le bord de la piscine, pour surveiller les enfants. Une coupe de vin à la main (alors là, c’est vraiment la belle vie!), vous vous laissez chauffer par les rayons du soleil (quand ils daignent se pointer!) Puis au moment où vous prenez conscience que vous vivez deux minutes de pure extase, bien méritées après une semaine stressante, le grondement irritant de la tondeuse du voisin se met en marche. Nooon!

Vous avez soudainement des pensées négatives intenses. « Prendre une masse et aller frapper sur cette machine maudite? M’étendre devant mon voisin et sa tondeuse et faire le « bacon » tel que  parfaitement bien enseigné par mes enfants?  Du haut de mon patio, lui verser « par accident » ma coupe de rouge sur la tête lorsqu’il passera près de la haie? ».

www.pelousequebec.com

Toutes ces idées peuvent vous aider à sourire malgré le vacarme qui vient de bousiller le moment de plénitude que vous viviez. Mais vous en avez pour une bonne heure à entendre ce grondement désagréable. Si ce n’est pas plus long! Car plusieurs personnes sont loin de faire leur jogging derrière leur tondeuse, ils étirent le « plaisir ». Qui est, bien évidemment, toujours suivi par le bruit strident du « Weed Eater »! Quel beau duo sonore!

Que pouvez y faire?

Les villes ont toutes des réglementations en ce qui concerne le bruit et la nuisance. Pour la plupart, il est donc interdit de faire du bruit, du niveau sonore de la tondeuse, entre 21h et 7h. Bonne nouvelle, votre voisin ne pourra pas tondre sa pelouse avec une lampe frontale (et oui, du déjà vu!).

En plus de cette loi, certains arrondissements de la ville de Montréal entre autres, se sont dotés d’un règlement restrictif encadrant les heures permises pour passer la tondeuse. En semaine, vous pouvez le faire de 8h à 20, le samedi de 9h à 17h mais pas le dimanche. Certains questionneraient; pourquoi le dimanche? Est-ce notre mentalité judéo-chrétienne qui dicte cela? Autre débat… À Granby, par exemple, vous pouvez le faire de 7h à 21h en semaine et de 9h à 17h la fin de semaine.

Au-delà du règlement municipal, c’est vraiment la règle du gros bon sens qui prévaut, et surtout le respect d’autrui. Et il faut admettre que malgré toute notre bonne volonté, c’est vrai qu’il n’est pas toujours évident de trouver le moment parfait pour faire resplendir le vert de notre pelouse; entre nos heures de travail, la météo capricieuse qui agrémente fréquemment notre quotidien d’une petite douche, la pratique de soccer de notre gars, le cours de tennis de notre fille, la sieste du petit voisin,…

banlieue-toronto2_0

www.ecohabitation.com

Si vous restez dans un quartier où les maisons sont « collées » les unes aux autres, il y a de fortes chances que vous entendiez le doux grondement de la tondeuse à chaque jour, à plus ou moins grande distance de chez vous. Alors aussi bien vous y faire et imaginer qu’il s’agit d’un délicieux ronronnement. Ou plutôt d’un tendre rugissement. Celui d’un lion…. qui rage en vous!

Allez souriez! Votre quartier rendra les visiteurs VERTS de jalousie devant autant de pelouses si bien entretenues!

 

Source de la photo de couverture : www.blog.halley-arthurimmo.com/


Judith Bannon

Judith est une femme fougueuse qui adore découvrir de nouvelles activités autant en famille, qu’en couple et entre amis. Psychoéducatrice de formation, cette ex-enseignante collégiale et universitaire est devenue romancière et se consacre maintenant aux plaisirs de la plume. Dans sa vie toujours bien remplie, l’efficacité et la performance s’illustrent autant en souliers plats qu’en talons hauts lors des longues soirées où elle apprécie les découvertes gastronomiques, accompagnées d’un bon vin et de sucreries décadentes!


Vous pourriez aussi aimer