Fan d’Éric Lapointe? C’est demain que ses bijoux seront disponibles!

Dans: Style de vie, Tendances

Je le sais que tu adoreeees le rockeur le plus populaire du Québec. Ses paroles de chanson sont connues de tous et ses fidèles sont nombreux à le suivre à ses spectacles. Les plus grands adeptes seront heureux d’apprendre qu’Éric Lapointe s’est associé à Caroline Néron pour lancer une nouvelle collection de bijoux, Néron-Lapointe. Les 20 bijoux proposés, offerts pour homme ou femme, seront à l’image du chanteur.

Jamais en public sans porter ses bagues, bracelets ou colliers, cette association allait de soi. C’est d’ailleurs l’entrepreneure Caroline Néron qui a lancé l’idée au chanteur pour lui offrir de créer une nouvelle collection de bijoux.

Le musicien s’est étroitement impliqué avec la femme d’affaires et son équipe de concepteurs pour créer des bijoux à son image. Pour créer les 20 bijoux de la collection Néron-Lapointe (10 pour homme, 10 pour femme), ils se sont inspirés du rockeur en travaillant avec cinq thèmes: la rose, la tête de mort, le serpent, la croix et la fleur de lys.

Parmi les articles, on trouve des colliers, des bracelets, des pendentifs et une bague pour homme. Le prix des bijoux varie de 35 $ à 245 $.

C’est la première fois que Caroline Néron s’associe à un autre artiste pour une collection de bijoux.

La nouvelle collection Néron-Lapointe sera lancée le 2 février prochain. Les bijoux seront en vente dans les boutiques Caroline Néron, chez certains concessionnaires Harley Davidson et aux concerts d’Éric Lapointe. Pour les détails: carolineneron.com.


Julie Pinsonneault

Julie est une touche-à-tout qui est guidée par ses passions et une soif de connaissances constante. Elle contemple la vie avec des yeux d’enfants et s’émerveillent devant tout. Grande voyageuse, Julie est une fonceuse, passionnée et rêveuse. Le monde est grand, et jour après jour, elle essaie de se l’approprier peu à peu. Née d’une famille d’agriculteurs et diplômée en communication, elle passe des bottines aux talons le temps de le dire. Julie veut laisser sa trace, empreinte de positivisme.