Montée de lait : Règles de conduite de base au cinéma

Dans: Divertissements, Éditoriaux, Style de vie

Quand je paie 14.50 $ par personne, plus un combo #3 à 23.50 $ sans les taxes (et là, je parle juste pour deux!), je m’attends à passer un moment de détente tout en grignotant mon popcorn au cinéma assise confortablement, bien pénarde. Il faut croire que si je prends la peine d’écrire un joli petit billet sur le sujet (voir ici tout le sarcasme en moi!), c’est qu’il y a sûrement quelques individus qui devraient lire ceci et apprendre les règles de bonne conduite. Soit dit en passant, le cinéma est un endroit qui est censé être d’une extrême tranquillité. Je sacrifierais mon « jumbo » sac de maïs éclaté pour gentiment le vider sur la tête de certaines personnes lorsqu’une d’elles:

  • ne ferme pas la sonnerie de son cellulaire. La chanson qu’elle a choisie comme sonnerie est peut-être bien bonne, mais ça dérange!
  • mange son popcorn comme si elle n’avait pas mangé depuis une semaine.
  • siphonne sa liqueur; il n’y en a juste pu!
  • prend mon siège pour un « pushing bag ».
  • prend mon dossier de chaise comme un appui-pied. Merci d’avoir pris la peine d’enlever tes souliers (!).
  • prend le dossier de la chaise comme appui-pied, mais qu’elle n’enlève pas ses pieds quand des gens viennent pour s’asseoir sur cette chaise.
  • vient s’asseoir sur le siège immédiat à côté de moi et que la salle est déserte. Je sais que je sens bien bonne, mais quand même! Pourquoi partager un appui-bras quand il y en a des centaines inutilisés dans la salle?
  • jase sans arrêt, rit, jase, rit… Ce n’est juste pas le moment.
  • répond à ses dizaines de messages textes (ici, bien comprendre que je ne parle pas des parents qui ont laissé leurs bambins à la maison ou toutes autres raisons valables).
  • répète toutes les « jokes » à son accompagnateur. À moins qu’il soit dur d’oreille, je pense que ce n’est pas nécessaire.
  • colle sa gomme en dessous du siège parce qu’il n’y avait tellement pas d’autres options (!).
  • fait pas l’effort de tasser ses jambes de l’allée quand quelqu’un doit sortir.
  • laisse toutes ses cochonneries par terre à la fin du film.

Ce texte n’est que de l’humour. Le but n’est pas de vexer des gens, mais bien de rire de certaines situations loufoques. Je vous fais un « chin » de Coke diète! Bon cinéma.

cinema-enfants-410

Source : www.coupdepouce.com

Source de la photo de couverture : www.static0.7sur7.be


Julie Pinsonneault

Julie est une touche-à-tout qui est guidée par ses passions et une soif de connaissances constante. Elle contemple la vie avec des yeux d’enfants et s’émerveillent devant tout. Grande voyageuse, Julie est une fonceuse, passionnée et rêveuse. Le monde est grand, et jour après jour, elle essaie de se l’approprier peu à peu. Née d’une famille d’agriculteurs et diplômée en communication, elle passe des bottines aux talons le temps de le dire. Julie veut laisser sa trace, empreinte de positivisme.


Vous pourriez aussi aimer