Tomber amoureuse de lui…, mais ils sont trois. Nouveau rôle : belle-mère !

Dans: Santé et bien-être, Style de vie

Il est beau, intelligent, sexy et possède toutes les qualités recherchées. Mais cette belle bête n’est pas né d’hier! Il possède un passé et un bagage qui peuvent peser lourd. Lorsqu’on déballe le tout, on peut y découvrir la progéniture cachée en arrière de celui qui nous fait flancher. On a beau adorer les enfants, avoir de l’expérience et beaucoup de bonnes intentions, vivre avec les enfants d’un autre, ce n’est pas évident. D’autant plus que ces bambins ont une maman. Elle n’est pas incluse dans la valise, mais elle fait tout de même partie du voyage. Quand l’amour chamboule ton univers et t’amène à relever le défi de chausser les souliers de belle-mère, attends-toi à toute une aventure !

J’en parle en connaissance de cause car je me suis aguichée, il y a quelques années, d’un beau grand brun. Dès la première rencontre, il m’a parlé de ses deux filles et j’ai compris rapidement qu’elles étaient le centre de sa vie. Bah! J’ai toujours voulu vivre la vie de famille, alors pourquoi pas? D’autant plus qu’elles avaient passé le temps des biberons et des couches! Âgées de 14 et 17 ans, elles sont mignonnes, bien éduquées et très ouvertes à ma venue. Je me lance et je m’intègre tranquillement dans ce cocon tissé serré.

Toute heureuse d’avoir des belles-filles, j’ai complètement oublié ce qu’était la période d’adolescence.  Vous en souvenez-vous ? Moi, j’ai fait un retour dans le passé, mais dans la peau de celle qui subit et non de celle qui est jeune et insouciante. La salle de bain? Impossible d’y accéder; elle est remplie de fillettes qui jargonnent en se pomponnant durant des heures. Tu perds complètement le contrôle de la radio et du volume; ton stationnement est envahi et la seule place de stationnement qui te reste est celle de l’autre côté de la rue. Les nuits ne sont plus récupératrices, les messages textes se font entendre, le téléphone sonne et les portes de la maison claquent. Tu entends les armoires de la cuisine se faire dévaliser et les pas et les rires de plusieurs intrus. Ils ont du plaisir eux !

Combien de discussions j’ai eues avec mes amies au sujet de cette situation? À déverser mon trop-plein. Elles me comprenaient puisque la plupart d’entres elles vivaient la même situation. Et puis, un jour, mes belles-filles ont quitté la maisonnée. Elles sont parties voler de leurs propres ailes, vivre leurs expériences. Elles sont devenues des jeunes adultes autonomes avec lesquelles je prends beaucoup de plaisir à discuter et même à prendre un verre. Elles reviennent comme des invitées pour l’occasion d’un souper ou pour une petite consultation de type résolution de problème du genre : que dois-je faire? Je les écoute et les conseille au mieux de ma connaissance avec tout mon amour.

Aujourd’hui, je souris quand j’entends l’une d’entre elles me parler des difficultés qu’elle vit parfois avec l’attitude du fils de son copain avec qui elle cohabite. Et oui, elle est belle-mère à son tour!  « Join the club, ma grande»

On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Le sujet des enfants de l’autre bat son train dans plusieurs soupers de filles. Un petit conseil,  usez de diplomatie et soyez patiente puisque le voyage en vaut la peine.

Source couverture : traveloz.r.t.f.

 


Nancy Duchesne

Sa curiosité et son ouverture sur le monde l'amène à voyager, apprendre et partager ses connaissances. Formatrice et enseignante dans l'industrie de l'assurance de dommages, Nancy possède un vaste éventail d’expériences diverses. C'est une autodidacte dans l' âme et elle veut se faire sa propre idée avant tout. Son ambition la pousse constamment à se dépasser afin de découvrir et d’apprivoiser de nouvelles sphères de la vie. Son pêché mignon : la gourmandise! Quoi de plus agréable que de déguster un bon plat qui explose de saveurs accompagné de la douceur d'un verre de vin.