Ventes de garage; mon amour!

Dans: Style de vie, Trucs et astuces

Avant même d’être enceinte de mon premier enfant, je m’étais déjà donnée une ligne directrice quant à l’achat des items de bébé; tout – dans la mesure du possible – devait être usagé. Non seulement par soucis d’économies, mais surtout pour la notion de développement durable. Le monde du bébé est un marché de consommation dans lequel on peut facilement se perdre et je refusais de tomber dans le piège.  De plus, je déteeeeste magasiner.

Ce choix se justifiait d’autant plus depuis le visionnement du documentaire The True Cost sur Netflix, concernant l’industrie du textile. La moindre des choses que l’on puisse faire à petite échelle est la réutilisation. S’il en est de même pour l’industrie du textile, je n’ose pas imaginer ce qu’il en est pour les autres biens matériels que nous consommons.

Étant maman depuis près d’un an et demi et enceinte de mon deuxième enfant, je peux crier fièrement: mission accomplie! J’estime à environ 10 % le nombre de vêtements neufs dans la garde-robe de mes enfants (la plupart sont des cadeaux ou des coups de cœur provenant de créateurs québécois). Il en est de même pour les jouets.

Qui dit « items usagés » dit « ventes de garage« ! J’ai rapidement développé un intérêt pour celles-ci. En fait, j’y fonde tous mes espoirs de me procurer ce dont j’ai besoin pour mes enfants; vêtements, jouets, cadeaux de Noël…! Les municipalités ont maintenant tendance à organiser elles-mêmes les ventes de débarras de ses citoyens, ce qui leur évite notamment de se procurer individuellement des permis.

Les ventes de garage que je convoite sont inscrites à mon calendrier depuis belle lurette et j’ai vraiment, vraiment, vraiment hâte d’y aller.  L’année dernière, j’avais réussi à garnir en grande majorité la garde-robe hivernale de mon enfant avec seulement 30 $ (incluant manteau et bottes!). Ma liste d’items à acheter pour cette année est déjà prête; il faut dire que j’ai de très grandes attentes…!

Règles de base: apportez une bouteille d’eau, de bons souliers de marche, de l’argent comptant et soyez prudents; il devient parfois difficile de circuler dans les quartiers.

Je vous ai convaincu(e)s? Voici quelques ventes de débarras à ne pas manquer sur la Rive-Sud de Montréal en 2017!

Boucherville: 20-21 mai, 17-18 juin, 15-16 juillet, 19-20 août, 16-17 septembre, 21-22 octobre

Candiac: 27-28 mai

Chambly: 3-4 juin, 16-17 septembre

Châteauguay: 27-28 mai, 8-9 juillet, 9-10 septembre

Delson: 20-21 mai

La Prairie: 3-4 juin et 2-3-4 septembre

Longueuil: 27-28 mai, 3-4 juin et 23-24 septembre

Saint-Jean-sur-Richelieu: 20-21-22 mai

Saint-Lambert: 10-11 juin

Sainte-Julie: 27-28 mai

Crédit image: Freepik

Claudia Goulet

Maman d'une petite poule depuis l'automne dernier, Claudia a récemment troqué ses talons hauts pour des espadrilles; plus pratique pour de longues marches en poussette! Ses plus grands rêves? Visiter Disneyworld et vivre dans une comédie musicale. Œuvrant dans le domaine des communications - lorsqu'elle n'est pas en congé de maternité - cette jeune maman carbure aux projets de toute sortes, que ce soit l'organisation d'un voyage, la préparation d'une randonnée ou tout simplement la planification d'un bon souper gastronomique.


Vous pourriez aussi aimer